photo plage l'ermitage réunion

Utilisez le mode manuel pour ne faire qu’un avec votre appareil photo 

Lorsqu’on débute il est important de bien comprendre les liens entre l’ouverture, la vitesse et l’ISO. Vous les comprendrez mieux en testant, en fonction de vos objectifs et sujets photographiques, les différentes combinaisons possibles. Une fois le mode manuel bien assimilé, vous comprendrez vite que le mode semi-automatique A (priorité à l’ouverture) sera très souvent une bonne alternative pour vos photos de paysages. 

Choisissez un thème qui vous correspond et travaillez-le à fond

On a parfois envie de toucher à tout et d’explorer différents thèmes pour savoir ce qui nous correspond. Ceci est peut être vrai au tout début, mais rapidement, il est important de se focaliser sur une seule thématique et de l’exploiter au maximum. Par exemple, si vous voulez vous exercer à photographier les couchers de soleil, programmez-vous 3 sessions de prises de vue par semaine. En 1 mois à peine vous améliorerez ainsi grandement votre pratique dans ce domaine. 

Tournez vous vers des groupes de photographes 

Que ce soit dans le monde virtuel ou dans le monde réel, il est nécessaire d’échanger sur les techniques et les impressions que vos photos peuvent laisser aux autres. C’est important aussi de découvrir l’univers d’autres photographes. Avec Internet et Facebook tout est plus facile mais ne négligez pas un petit groupe d’amateur ou de pro en chair et en os avec qui vous pourriez faire des sorties photos. Partage et progression garantis ! 

Demandez l’avis des autres 

Dans la suite de l’astuce précédente, demandez leur avis à ces photographes amateurs ou professionnels. Les remarques ne seront peut être pas facile à encaisser au début, mais vous ne pourrez que progresser grâce à leur expertise

Osez partager vos photos !

L’objectif est de les montrer au plus grand nombre, que ce soit les publications sur internet ou encore aux personnes de votre entourage. Il est question ici de leur ressenti et non pas un avis sur la technique. L’émotion ressentie vous permettra de comprendre ce qui peut toucher dans vos photos et ce qu’il serait bien d’approfondir. Je vous recommande de vous créer une page Facebook et d’y publier quelques photos tous les mois. Les gens qui vous suivront auront toujours de bonnes intentions et leurs messages d’encouragements seront un moteur à votre progression.

Les lecteurs ont aussi lu :  Une histoire d'appareils photo

Cherchez toujours à apprendre 

Soyez toujours dans l’apprentissage de nouvelles techniques. Pour cela, sortez de vos sentiers battus, chaque thème, chaque scène photographique va demander un certain degré de technicité. Vous apprendrez alors à vous adapter à toutes ces différentes situations. Aussi, au-delà de la technique, apprenez à nourrir votre curiosité en vous inspirant des images et des photographes qui vous plaisent. Tentez de comprendre leur fonctionnement et leur approche de la photographie et n’oubliez jamais que la notion de plaisir doit rester primordiale dans votre pratique quotidienne. 

Privilégiez la qualité plutôt que la quantité

Soyez exigeant sur vos photos, il est mieux de faire moins de photos et de bien les travailler plutôt que de déclencher à tout va. Pendant votre sortie photo, essayez d’imaginer votre image finale et attachez-vous à la réaliser de la meilleure des façons qu’il soit. Dans la même optique, sachez également faire un tri de qualité. Personnellement, sur un shoot d’une journée, seulement 5 à 10% de mes photos sont conservées et montrées sur mes différents réseaux.

Shootez en RAW…

Au début, on préfère le format Jpeg pour sa simplicité d’utilisation. En effet, pas besoin de régler les couleurs, le contraste, la luminosité de l’image car tous ces paramètres sont appliqués aléatoirement par l’appareil photo. Il vous fournit alors un fichier image finalisé au format Jpeg. Mais imaginez un instant tout le potentiel créatif que vous pourriez avoir en ayant la main sur ces paramètres. C’est possible en choisissant de shooter au format RAW plutôt qu’au format Jpeg. 

Dans ce cas de figure, votre appareil photo comprend alors que vous ne voulez pas qu’il applique de réglages colorimétriques particuliers et vous laisse donc le soin de finaliser votre image plus tard au post-traitement. Vous l’aurez comprit, pas de format RAW si vous ne complétez pas votre flux de travail par de la retouche photographique, idéalement avec un logiciel comme Lightroom. 

…Et retouchez vos photos (sur Lightroom de préférence)

Apprendre les bases de la retouche photo vous permettra d’aller plus loin de votre pratique de la photographie et vous permettra de sublimer vos images. Vous pourrez en effet régler précisément les couleurs, ajuster le cadrage, corriger les défauts (optiques et physiques), ajuster l’exposition de votre image et biens d’autres encore. De plus, un logiciel comme Lightroom fera office de Bibliothèque afin d’organiser et classer au mieux toutes vos images.

Les lecteurs ont aussi lu :  Les univers de la photo de paysage : quoi photographier ?

Quand à Photoshop, à la différence de Lightroom, il n’est pas réservé uniquement à la retouche photographique. De ce fait, son contenu est plus dense et son interface est orientée experte. C’est la raison pour laquelle, en photographie, son utilisation sera plutôt réservé à de la retouche avancée telle que le changement d’un ciel ou encore la fusion manuel de vos images de Bracketing (plusieurs expositions différentes de votre scène afin d’étendre la dynamique de l’image). 

Dites-moi si cet article vous à plu et bonnes photos 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *