Un des premiers casses-tête lorsqu’on débute la photographie, c’est de choisir son appareil photo. Dans cet article, je vous propose une petite réflexion personnelle argumentée par ma propre histoire afin de vous aider à y voir plus clair.

Il était une première fois

La première fois où j’ai tenu un appareil photo entre les mains, j’avais 12 ans et la France venait de remporter sa première coupe du monde. Cette fameuse année 1998, mon oncle m’avait prêté son appareil, et la seule chose dont je me souvienne vraiment, c’est la mascotte de la coupe du monde, le fameux “footix”, qui était gravé dessus.

La classe pour photographier à l’époque !

A cet âge là on ne cherche pas à connaitre les caractéristiques de l’appareil, ni à comprendre comment “bien” photographier. On pense surtout à la finalité du produit : appuyer sur un bouton pour prendre des photos. Je voyais çà comme un jeu et je sortais donc tous les jours m’amuser. Les photos étaient-elle bien ? Aucune importance. En effet, seule la sensation de plaisir comptait à ce moment.

Le mauvais réflexe

Des années plus tard, j’ai évolué en adolescent. Je choisissais de poursuivre mes études dans le domaine du graphisme et c’est naturellement que la photographie à refait surface dans mon quotidien.

A cette époque je prenais des photos avec mon téléphone (et son super capteur 5millions de pixels de malades :)) mais quelque chose n’allait pas (la qualité des images peut-être?). Je suis donc retourné voir mon oncle pour lui demander conseil pour un achat plus adapté.

Sur place, intrigué par son appareil photo (un gros reflex avec Grip + flash) j’ai tenté de prendre quelques photos. Un échec total pour moi. Trop lourd, trop compliqué, trop encombrant. 3 minutes m’auront suffit pour être sure d’une chose : ” Ok, je veux faire de la photographie mais surtout pas avoir un gros appareil photo lourd avec pleins de boutons compliqués dessus.”

Mon oncle m’orienta plutôt vers un appareil compact disposant des modes manuels (PASM) afin de commencer mon apprentissage en douceur.

L’avis de l’expert compact

Cet appareil photo était vraiment super pour ma pratique. La différence avec les images produites par mon téléphone de l’époque était incroyable. j’étais stupéfait.

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment trouver son style photographique en photo de paysages et de nature ?

Bien sur, pour en tirer son plein potentiel, j’ai quand même due apprendre les bases de la photographie à savoir bien exposer, bien cadrer et bien composer.

Facile à trimballer, je disposai d’un appareil photo petit, solide, agréable à utiliser et doté d’intéressantes fonctionnalités comme le mode RAW. Celui-ci m’ouvrait la voie royale de la post-production et de la retouche photographique, qui auront changé ma pratique photo. Jusqu’à présent, celle-ci se limitait à de l’abstrait, de la photo de vacances, de la photo de rue, de la photo en nature. Très peu de portraits et de paysages. J’étais déjà dans une optique très créative sans vraiment en prendre conscience. Je ne faisais que suivre mes envies. Cet appareil m’aura suivi pendant toute la durée de mes études avant de rendre l’âme quelque part lors d’un voyage en Thaïlande.

exemple-photo-compact
Quelques exemples de mes photos avec mon compact

Le passage (rapide) au Bridge

Souhaitant continuer à pratiquer la photo, j’ai remplacé cet appareil par un Bridge. J’avais fais ce choix pour son capteur un peu plus grand (donc normalement une meilleure qualité d’image et flou d’arrière plan) plus polyvalent et lumineux. De plus, il résistait à la pluie et à la poussière et c’était un réel avantage pour moi. Je ne voulais pas opter pour un reflex, car je voulais garder la même facilité de transport et d’utilisation. De plus, il aurait fallut acheter aussi des optiques différentes … trop compliqué pour moi de l’envisager.

Malheureusement, la dynamique globale de l’image et les résultats en basses lumières furent assez décevant, et pour moi qui rêvais de faire de belles photos d’étoiles et de coucher de soleil entre autre, c’était trop limite. Les possibilités artistiques était aussi assez limitées car pas de super Bokeh (vous savez le flou d’arrière plan qui rend les photos extra !). A vrai dire, ce n’était pas un mauvais appareil photo, bien au contraire… mais ce n’était plus l’appareil qu’il me fallait. Pour la même utilisation qu’avec mon compact, j’en aurais été surement très satisfait.

Mais je voulais vraiment faire évoluer ma pratique, c’est pourquoi je me suis résolu à passer au reflex et ses objectifs de bases.

Le bon reflex, au bon moment

Mes débuts au reflex furent compliqués : appareil plus lourd, plus encombrant et plus technique dans l’utilisation des objectifs interchangeables... j’ai mis du temps à m’y habituer. Mais un détail m’a fait tenir bon… la qualité d’image. Waw ! Pour la pratique que je voulais en faire, c’était le jour et la nuit. En effet, le capteur du reflex est beaucoup plus grand que celui du bridge, ce qui permet le fameux Bokeh mais aussi d’y voir plus clair quand il fait sombre grâce à sa bonne montée en ISO. Ajoutez à cela les possibilités accrues au post-traitement, c’était finalement devenu pour moi le matériel idéal.

Les lecteurs ont aussi lu :  Les univers de la photo de paysage : quoi photographier ?

Alors oui, bien plus lourd, encombrant, et d’un tout autre budget également… mais je voulais vraiment passer un cap.

Avec un reflex, vous avez un grand choix d’objectifs. On trouve de tout, du grand angle pour le paysage, du télé-objectif pour voir loin, de la focale fixe… et ce ne sont là que quelques petites possibilités. Il permet aussi des rafales puissantes, des réglages plus spécifiques…Bref beaucoup de choses.

A savoir qu’il existe 2 tailles de capteurs différentes sur les reflex :

  • Les capteurs APSC qui sont de taille moyenne
  • Les capteurs Full Frame qui sont de grande taille

Aujourd’hui pour débuter, le format APSC est tout à fait approprié. Le Full frame reste destiné au professionnels ou aux amateurs confirmés, avec de réels besoins spécifiques dans leurs pratique.

Finalement, l’inquiétude et les craintes liées au reflex ont laissés place aux plaisirs de découvrir les possibilités créatives offertes. J’étais prêt à porter un sac à dos plus lourd pour mes sorties photos et à pratiquer différemment.

Mon reflex Nikon APSC me permettait plus de souplesse dans mes prises de vue de paysage en basse lumière

Le choix en fonction de ses besoins

Aujourd’hui, ma pratique à encore évoluée, et j’aime les photos de nature rapprochées. J’aime zoomer sur mon sujet et avoir un regard plus intime des choses. Je me concentre sur les détails pour faire ressortir une émotion. Je retouche également mes images, car j’aime proposer un regard différent de la réalité, proposant une vision artistique très personnelle. J’ai donc fais évoluer mon matériel et mon flux de travail pour qu’ils correspondent à mes besoins.

J’ai fais l’acquisition d’un appareil Hybride, le Panasonic Lumix G9 qui me donne tout ce dont j’ai besoin à savoir : un capteur suffisamment grand pour mon utilisation, un choix vaste d’optiques qui prennent moins de place que ceux des reflex. La possibilité d’avoir un ultra zoom avec le superbe 100-400mm Leica (qui est devenu mon objectif préféré) bref je me suis fais plaisir pour un matériel qui fait ce que je lui demande de faire, et qui le fait bien.

Etre au plus proche de mon sujet – Panasonic G9 Avec le Leica 100-400mm

Les conseils que je peux vous donner

  • Au début, nous ne connaissons pas nos besoins. On pratique une photographie libre et on apprend à se connaitre. De ce fait, il n’y a pas vraiment de mauvais choix de matériel.
  • Le matériel n’est que secondaire, c’est un outil à la disposition de notre cerveau. Une fois nos besoins identifiés suite à notre pratique, il reste nécessaire de savoir si le matériel que l’on a est adapté. Sinon, pensez à le faire évoluer.
  • N’investissez pas dans du matériel cher, entraînez vous d’abord à maîtriser ce que vous avez sous la main. Des formations qui enseignent la pratique photo vous seront plus bénéfiques.
  • Le compact ou le Bridge peut être un bon choix pour faire ses premiers pas dans le domaine de la photo mais soyez bien au courant de ses limites.
  • Le reflex, même d’entrée de gamme, restera un très bon choix, car il permet plus de liberté et de polyvalence. Vérifiez que le poids ou les changements d’objectifs ne seront pas un frein pour vous au quotidien.
  • Les hybrides peuvent combiner les avantages du reflex et du compact. Mais le prix peut ne pas plaire à tout le monde.
Les lecteurs ont aussi lu :  Comment débuter la macrophotographie (et à petit prix)

Voilà pour cette petite histoire, dites moi si çà vous à plu et laissez moi un petit commentaire pour me raconter la votre 😉

L’envol d’un oiseau pendant une bonne grosse vague dans mon beau visage ma tronche 😀

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

4 Réponses pour “Une histoire d’appareils photo”

  1. Bonjour,je suis un très Grand débutant sur la photo, j’ai juste acheté un hybride complet peu servi d’occasion 140€ mais je pense que pour débuter se sera très bien.
    Un sony alpha 5000.je compte prendre aussi soit un zoo tamron 50-300mm ou un adaptateur pour y mettre un autre objectif?
    Je vais prendre des cours sur lightroom et Photoshop pour être plus aiguisé.
    Merci beaucoup pour vos conseils.
    Mikhael

    1. Super mikhael, profites bien de ton nouvel appareil et apprend à bien le manipuler. Les objectifs çà va vraiment dépendre de ce que tu veux photographier… Bonne continuation pour ton apprentissage, Lightroom est vraiment au top ! A bientôt sur le blog et n’hésites pas si tu a d’autres questions

  2. Bonjour er merci pour loa qualité de vos articles; ma fille qui va fêter ses 12 ans souhaiterai avoir un appareil photo, elle aime photographier les fleurs, les insectes, les chevaux et aime les gros plans , voire la macro, elle souhaiterai aussi pouvoir faire des videos… Auriez-vous un conseil à me donner ? Merci !

    1. Bonjour Sandrine, merci pour ton commentaire. Je pense que tu peux regarder les appareils photos hybride de la marque Lumix Panasonic par exemple (les appareils à 300euros max) . Ils sont parfait pour que ta fille commence la photographie et puisse toucher un peu à tous les types de photos et font de superbes vidéos 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *