On entend souvent que la macrophotographie est un art qui demande un gros investissement matériel pour arriver à de bons résultats.

Heureusement, je vais vous montrer dans cet article qu’il est possible de faire de très belles images simplement et même sans objectif macro !

Faisons tout d’abord un rappel sur ce qu’est la macrophotographie puis nous aborderons quelques astuces qui vous permettront de bien débuter cette pratique passionnante 🙂

Qu’est-ce que la macrophotographie ?

J’ai toujours été fasciné par le monde de l’infiniment petit. Lorsque j’ai commencé à apprendre les rouages de la photographie, je me suis rapidement tourné vers les techniques de la macrophoto en milieu naturel. En effet, j’avais l’impression d’avoir le super pouvoir de voir l’invisible ! Et çà c’était vraiment trop cool … et un peu bizarre aussi pour mes amis et mon entourage.

Qui n’a jamais eu des remarques du style :

Mais tu fais quoi là ? Tu photographies un bout de feuille ? T’as pas autre chose à photographier ?

 

Techniquement parlant, on parle de macrophotographie dès lors que la taille de l’image formée sur votre capteur est au moins aussi grande que celle du sujet photographié. On parle du rapport de taille à 1:1.

Ainsi, si vous photographiez un sujet mesurant 1 cm , il faudra que son image soit au moins égale à 1 cm sur le capteur pour qualifier votre photo de macrophotographie.

À l’inverse, lorsque la taille de l’image sur votre capteur est inférieure à celle du sujet, on parlera alors de proxiphotographie

On peut donc résumer que la macrophotographie consiste à pouvoir se rapprocher suffisamment d’un sujet afin de le photographier au minimum à sa taille réelle par rapport au capteur photo.

@SophieThouvenin

De toute façon, si vous m’avez bien suivi, tous les sujets qui sont plus grands que le capteur de votre appareil photo ne pourront pas être photographiés en entier en macrophotographie.

Et comme les objectifs de bases ne permettent pas de faire une mise au point très rapprochée, impossible de faire de la “vrai macro”.

Qu’est-ce que la Proxiphotographie ?

Et bien c’est à peu près la même chose que la macrophotographie… mais sans atteindre le même rapport de grossissement.

Si la macrophotographie peut s’appeler “la photo de très très près“, on pourrait simplement nommer la proxiphoto de «la photo de près»

Attention aux feuilles : elles fourmillent de bonnes idées 🙂

En vérité, les objectifs ou appareils photos avec “option macro” vous permettront plutôt de faire de la photographie rapprochée et donc de la proxiphoto.

Lorsque vous zoomez avec votre téléobjectif, vous faites également de la proxiphoto.

Personnellement, j’aime beaucoup la proxiphoto car elle me permet de raconter des histoires à travers mes images. Parfois il faut savoir s’éloigner pour mieux se rapprocher de son idée 😉

Les lecteurs ont aussi lu :  9 actions à mettre en place pour devenir un meilleur photographe de paysages.

Voyons maintenant comment faire de belles images et à moindre frais.

 

1) Utilisez une Bonnette ou filtre macro

La première, c’est la solution de la bonnette macro. Celle-ci est une simple lentille que vous visserez à l’avant de votre objectif comme tout autre type de filtre. Elle agit comme une grosse loupe, et vous permet tout de même de faire de très belles images.

Une bonnette fixée à votre objectif réduira sensiblement la distance de mise au point avec votre sujet. Vous pourrez donc l’approcher d’avantage.

 

Bien évidemment, si cette solution a le mérite d’être économiquement intéressante, elle peut parfois avoir quelques petits défauts comme de l’aberration chromatique ou faire baisser un peu la luminosité. Mais rien de grave rassurez vous, d’autant plus que vous pouvez aussi rattraper tout cela simplement au post-traitement.

 

2) Utilisez un tube-allonge

La seconde façon d’améliorer son grandissement est la bague-allonge, ou tube-allonge. Cet outil se place entre le boitier et l’objectif de l’appareil photo. Ainsi, il permet d’augmenter le tirage mécanique (distance entre la bague de l’objectif et le capteur de votre appareil photo), ce qui vous permet d’augmenter le grandissement de la photo.

Les tubes-allonge ne sont pas composés de lentilles, ce qui évite la perte de la qualité de l’image.

Vous perdrez par contre les différents automatismes de votre boitier (ouverture du diaphragme, autofocus…). Le mode manuel sera donc indispensable.

Aussi, évitez de trop ouvrir le diaphragme car la profondeur de champ peut vite devenir extrêmement étroite en macrophotographie.

Ce qui est particulièrement intéressant avec les bagues allonges, c’est qu’elles sont déjà vendues par packs, mais également, que vous pouvez en utiliser plusieurs simultanément. 

Ainsi, vous pourrez multiplier l’augmentation du tirage mécanique, et in fine, augmenter encore le grandissement.

 

3) Connaissez-vous le soufflet ?

La troisième option à votre disposition est d’investir dans un soufflet. Un soufflet est un outil qui fonctionne comme la bague-allonge : il s’intercale entre votre boitier et votre objectif.

Comme la bague-allonge, le soufflet permet d’augmenter le tirage de votre photo, et ainsi, d’augmenter le grandissement de celle-ci. Mais à la différence de la bague-allonge, cet outil a l’avantage d’avoir un tirage modifiable au millimètre près.

De cette manière, vous serez tout à fait capable d’obtenir des rapports de reproduction très élevés !

Pour une utilisation optimale, le soufflet demande une parfaite maitrise des prises de vues multiples avec différentes valeurs de diaphragme gérés en mode manuel.

Vous ne pourrez l’utilisez que sur trépied car son poids ( 1 à 2 kilos ) sera problématique pour les sorties à main levée 😀

Il reste donc une solution économique à tester mais également celle que je vous recommande le moins.

 

Les lecteurs ont aussi lu :  8 astuces pour vous aider à trouver l'inspiration en photographie.

4) La tête à l’envers avec l’objectif inversé !

Bon, je vous préviens tout de suite, cette technique est assez étrange mais elle fonctionne très bien ! Vous aurez besoin d’une bague spéciale peu onéreuse qui vous permettra de visser votre objectif…à l’envers.

Quoi ? Mais quelle est donc cette diablerie ?!

Le tirage mécanique sera donc plus long et le grandissement de l’image sur le capteur de votre appareil photo le sera également. Plus votre focale sera courte et plus le grandissement sera grand.

@Sameeran Nath // Photographie prise avec un objectif inversé de 50mm

Par contre, vous perdrez là aussi les automatismes de votre objectif sur le boitier à savoir : autofocus et réglage de diaphragme (il faudra la régler avant d’inverser votre objectif)

Il vous faudra donc un peu de maîtrise pour réussir vos photos à l’aide d’un objectif inversé, mais avec de la patience, vous avez sans doute un des meilleurs moyens économique et efficace pour pratiquer la macrophotographie.

 

Ok j’ai choisi mon matos, et maintenant comment capter le bon moment pour faire ma photo ?

Maintenant que vous avez vos armes, comment faire pour capter le moment parfait pour votre image ? Vous savez, cet instant magique ou vous vous dites Waw ! Géniale cette photo 😀

Par exemple, beaucoup de débutants sont frappés par la vitesse à laquelle se déplacent tous ces insectes qu’ils essayent de shooter … et il est vrai que c’est très surprenant au début ! 

Pour commencer, et après des années d’expériences à chercher le bon moment de la journée pour faire de la macrophotographie, sachez que le meilleur moment pour photographier les insectes est tôt le matin.

Et dans l’éventualité où vous rateriez cette fenêtre, la toute fin de la journée pourra également faire l’affaire.

@Yvette Clemenson

La raison à cela est plutôt simple. D’une part, l’ambiance générale en termes d’atmosphère, de couleurs et de lumière est plus propice à la photo le matin ou en fin de journée.

En effet, la lumière que vous capterez en pleine journée aura tendance à être très vive, très sèche, et donc peu esthétique. 

D’autre part, la température sera généralement plus basse le matin et le soir qu’en pleine journée, et vous aurez ainsi plus de chances de faire la photo parfaite.

Les insectes seront plus calme et faciles à prendre en photo (ils se déplacent généralement plus lentement à leur réveil, juste avant de prendre leur café leur salade)

En été, alors que le jour vient à peine de se lever, il est très intéressant d’aller photographier les insectes aux alentours de 6 heures du matin.

En effet, la rosée de la nuit qui vient de se terminer rajoutera une atmosphère féérique à vos shoots.

Atmosphère qu’il est impossible de reproduire en pleine journée … ici il n’y aura qu’un seul mot d’ordre : levez-vous de bonne heure ! Tout comme la photo de paysage, la macrophotographie appartient à celui ou celle qui se lève tôt …

Les lecteurs ont aussi lu :  Les univers de la photo de paysage : quoi photographier ?

Aussi, il vous sera très utile d’apprendre à reconnaître les plantes sauvages, car nombreux sont les insectes qui possèdent des « plantes hôtes » où la probabilité de les trouver est beaucoup plus grande que sur d’autres points.

L’idéal serait de trouver un guide de la flaune et de la flore ou un guide des insectes près de chez vous et partir à l’aventure ! Un genre de chasse aux Pokemon en soit 😀

Ainsi, connaître un endroit où ces plantes poussent et où les insectes déjeunent permet d’optimiser sa sortie photo et de trouver plus facilement ses sujets le matin !

Comment toujours réussir son cadrage en macrophotographie ?

Le cadrage est, de manière générale, quelque chose de difficile à appréhender pour les débutants en photographie.

Je vais vous donner une règle qui fonctionne à tout les coups : placez-vous à la hauteur de votre sujet ! 

Alors bien sûr, vous n’êtes pas une machine, et les règles sont faites pour être transgressées, mais si vous le faites, votre image aura plus d’impacts.

N’ayez donc pas peur de vous salir un peu pour vous retrouver en face de votre sujet, puisque généralement, celui-ci se trouvera près du sol. 

Beaucoup de débutants en macrophotographie hésitent à s’accroupir ou à se baisser par crainte d’avoir l’air ridicule, pourtant ce détail fait une énorme différence sur vos images.

Il faut que vous adoptiez la position idéale pour shooter même si celle-ci vous oblige à vous allonger. 

Dans le cas contraire, vous vous retrouverez la plupart du temps avec des cadrages en plongée qui risquent de ne pas fonctionner.

Mouhahahaha, je suis la coccinelle Vador !

 

J’espère que cet article vous aura permis de comprendre ce qu’est la macrophotographie et de faire vos premiers pas dans ce domaine à moindre coût.

Comme vous avez pu le constater, des solutions alternatives à un véritable objectif macro existent et peuvent faire du très bon boulot pour beaucoup moins cher (moins de 80euros). A vous d’essayer maintenant 😉

Avez-vous déjà utilisé un de ces accessoires et en êtes-vous satisfait ?

A très vite.

Brice

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

10 Réponses pour “Comment débuter la macrophotographie (et à petit prix)”

  1. Merci Brice pour cet article. Je suis toujours à l’affût de tous les articles concernant la macro.
    Il y a déjà un moment que je tourne en rond pour l’achat d’un objectif macro. Toutes les solutions présentées sont connues de moi mais j’aurais aimé investir dans un objectif approprié et lequel…
    Pouvez-vous m’orienter svp pour l’achat d’un objectif macro prix moyen pour un boîtier Sony a58 avec lequel il me sera possible de faire de belles prises de vue macro et me régaler ? 😉
    Merci de votre réponse et continuez à écrire de bons articles.

    1. Salut Jos, je ne suis pas un expert sur les APN de Sony mais si tu veux un vrai objectif, je te conseille fortement de t’orienter vers celui qui à avec une longue focale (pas en dessous de 60mm selon moi). En effet quand tu voudra réaliser des images d’insectes il faut pouvoir garder un peu de distance avec eux pour ne pas les faire fuir et tout ce qui est en dessous de 60mm c’est vraiment trop court. Ensuite la lumière est importante, donc une bonne ouverture telle que 2.8 serait l’idéale :). Je peux aussi te conseiller d’investir dans une petite lumière LED à monter sur un trépied que tu pourra amener avec toi et le placer en fonction de ton sujet (sans l’éblouir). Tu aura de nouvelles idées créative avec et c’est c’est top car même un objectif à 1000euros ne rivalise pas face à une belle compo de lumières 😀 Bonnes photos à toi.

  2. Merci pour vos bons conseils Article très intéressant car j ai essayé la macro sans faire de dépenses onéreuses…pas facile!

  3. Super !! Je vais commencer à investir dans du matos !! Moi qui voulait absolument un objectif Macro ! Cette solution est parfaite ! Merci pour ces belles et brillantes idées ! 👍🏼

  4. Merci Brice.je me suis acheté un 105 macro sigma et j en suis content le problème c est le flou de bougé malgré la stabilisation, vu que les bestioles bougent et surtout le vent . Avez une solution si possible. 😁

    1. Salut Bernard, réduire ton temps d’exposition par 2 et/ou ne pas hésiter à augmenter les ISO 😀
      Aussi, tu peux bien sur essayer d’ouvrir un peu plus le diaphragme pour laisser entrer plus de lumière… mais va falloir être très précis au niveau de ta mise au point car tu va réduire la profondeur de champ… bref la photographie c’est plein de compromis en faite 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *