Pour progresser en photographie, il est nécessaire de maîtriser certains points importants, notamment l’ouverture du diaphragme. En lisant cet article, j’espère réussir à vous donner une idée très claire sur cet élément fondamental de la photographie.

Qu’est-ce que l’ouverture ?

L’ouverture, c’est quand c’est pas fermé.

Merci d’avoir lu cet article et à bientôt pour…bon ok je plaisante, mais au final c’est presque aussi simple que ça 🙂

L’ouverture en photographie est une valeur qui désigne la quantité de lumière que l’objectif laisse rentrer dans l’appareil

Cette valeur est influencée par un mécanisme physique en forme d’iris appelé le diaphragme. Pour contrôler l’ouverture, il suffit donc de fermer ou ouvrir le diaphragme. 

Pour rappel, le diaphragme est une «pièce» de l’objectif photo composée de lamelles.

Alors, pour contrôler la quantité de lumière qui traverse l’objectif, le photographe doit tout simplement ouvrir le diaphragme. Ainsi, nous disons que :

  • une grande ouverture laisse passer beaucoup de lumière ;
  • une petite ouverture laisse passer peu de lumière ;

Il est aussi important de se mettre en tête que :

  • plus le chiffre de la valeur d’ouverture est grand et plus l’ouverture réelle sera petite ;
  • plus le chiffre de la valeur d’ouverture est petit et plus l’ouverture réelle sera grande ;

À noter que l’unité de l’ouverture s’exprime en « F/ ». En général, la gamme d’ouvertures possibles varie entre F/1.4 et F/22.

Comment la modifier sur votre appareil photo ? 

En général, il existe deux possibilités permettant de régler et modifier l’ouverture : le mode manuel et le mode «Av» (aussi appelé mode A). 

À noter que le premier mode est le plus difficile à appréhender. C’est pour cette raison qu’il est déconseillé pour les débutants, surtout ceux qui ne maîtrisent pas la relation entre la vitesse, l’ISO et l’ouverture.

Le mode « Av ou A » est plus recommandé pour les débutants. Le fonctionnement est simple : il suffit de régler l’ouverture et l’appareil photo calcule automatiquement la vitesse adéquate pour la prise de vue.

Les lecteurs ont aussi lu :  6 conseils pour maîtriser l’exposition de vos photos de paysages

L’objectif de ce calcul est de faire en sorte que votre image soit bien exposée.

Pour rappel, une image bien exposée est une image qui contient la même quantité de lumière que la scène devant vos yeux. 

Sur mon Panasonic, le mode “ouverture” est déterminé par la lettre A

Sa relation avec la quantité de lumière

Comme vous l’avez sans doute compris, l’ouverture impacte la quantité de lumière qui arrive au capteur de votre appareil photo. 

Plus l’ouverture est grande, plus il y a de lumière qui touche le capteur. Mais en diminuant l’ouverture, la quantité de lumière diminue aussi. 

Conclusion : la modification de l’ouverture de votre objectif modifie donc l’exposition des photos. 

Si vous souhaitez avoir une photo surexposée, il suffit donc d’augmenter l’ouverture. Pour la sous-exposer, vous devez diminuer l’ouverture (Attention : ceci est valable pour le mode manuel car les modes semi-automatiques vont automatiquement adapter la vitesse pour exposer correctement la photo)

Sa relation avec la profondeur de champ et la netteté de l’image

L’ouverture en photographie a aussi une influence sur la profondeur de champ. Plus l’ouverture sera petite, plus la profondeur de champ sera importante, et inversement.

Pour faire simple, voici une équation qui vous aidera à tout comprendre :

  • grande ouverture = petit chiffre F/ = petite profondeur de champ = flou d’arrière plan
  • petite ouverture = grand chiffre F/ = grande profondeur de champ = netteté au loin

Au début, il est difficile de maîtriser ces points. Ne vous en faites pas : en peu de temps et avec un peu entrainement, cette notion devient un automatisme. 

Sa relation avec la vitesse d’obturation

Lorsque vous changez la valeur d’ouverture, la vitesse doit être adaptée afin de laisser entrer “la bonne” quantité de lumière.

Pour compenser la modification de l’ouverture, l’appareil photo augmente/diminue le temps de pose (en mode manuel, c’est vous qui le ferez), et cela pour trouver un équilibre pour bien exposer votre image. 

À noter que plus le temps de pose diminue, plus il sera difficile de figer une scène (il faudra donc sortir le trépied ou trouver un moyen d’immobiliser votre appareil le temps qu’il prenne la photo)

F/1,7 = Grande ouverture = beaucoup de lumière qui entre = vitesse rapide pour compenser et laisser entrer peu de lumière :

F/16 = Petite ouverture = peu de lumière qui entre = vitesse lente pour compenser et laisser entrer beaucoup de lumière :

L’ouverture développe notre vision photographique

Comme vous pouvez le voir sur les deux images précédentes, la quantité de lumière reste la même mais la première est plus qualitative car le sujet est mieux mis en avant.

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment photographier la Voie lactée ?

En maîtrisant la gestion de l’ouverture, vous pourrez vous adapter à toutes les situations et envies photographiques liées à cette gestion de flou ou de netteté. Vos photos gagneront rapidement en qualité.

Si vous voulez par exemple photographier une fleur, avec un arrière-plan qui ne vous plaît pas, il suffit d’augmenter l’ouverture, ce qui diminuera automatiquement la profondeur de champ (le fameux Bokeh). 

A l’inverse, afin d’avoir un beau paysage net sur l’ensemble de l’image, il faudra avoir une petite ouverture pour augmenter la profondeur de champ et donc la netteté sur l’image.

En apprenant à maîtriser l’ouverture, vous aurez la possibilité de faire de très belles images. Les possibilités sont infinies !

L’ouverture et l’exposition 

Comme vous l’avez compris, l’ouverture a plusieurs effets sur la photo, notamment sur l’exposition de l’image.

En changeant la taille de l’ouverture, la quantité de lumière qui atteint le capteur sera modifiée, ce qui affecte la luminosité de l’image. 

Une grande ouverture laisse passer beaucoup de lumière, ce qui vous donne une photo plus lumineuse. Avec une petite ouverture, la photo devient donc plus sombre. 

Si l’environnement est sombre, il est donc conseillé de choisir une grande ouverture pour que l’appareil photo capture autant de lumière que possible.

L’ouverture photo et le matériel

Il est aussi indispensable de comprendre la relation entre le matériel photo et l’ouverture de l’objectif.

Alors, plus l’ouverture est grande, plus l’objectif coûte cher. À noter que les focales fixes à ouverture constante (ex: 50mm f/1.8) sont bien moins chères que les téléobjectifs (comme un 50-200mm f/2.8 par exemple).

La taille du capteur de votre appareil photo influence aussi le résultat de la profondeur de champ.

Plus votre capteur est petit ( téléphone portable, compact, bridge ) et plus vous aurez du mal à avoir du flou d’arrière plan. Si cet effet vous intéresse, il vaut mieux vous orienter vers un Reflex ou Hybride.

Pour conclure

Ici, j’ai utilisé une ouverture moyenne afin de capturer l’oiseau avec son environnement

Comme on a pu le voir précédemment, pour progresser en photographie, il est important de maîtriser la notion de l’ouverture, puisque celle-ci vous permet d’améliorer la qualité de vos images en apprenant à jouer sur la profondeur de champ. 

Les lecteurs ont aussi lu :  Ne ratez plus jamais vos photos du ciel !

Pour isoler un objet de son arrière-plan, la maîtrise de la profondeur de champ est indispensable. Ce point est très utile pour photographier une fleur dans un champ, un animal dans son environnement ou tout autre détail bien précis. 

Pour cela, il suffit d’ouvrir le diaphragme pour réduire la profondeur de champ et donc isoler l’objet de toute la scène

Sur ce paysage, une petite ouverture permet d’avoir une impression de netteté sur toute l’image

Pour avoir une scène très nette pour vos paysages, vous devez tout simplement utiliser une petite ouverture. Attention ! Plus l’ouverture sera petite, plus la prise de vue sera lente. Pour compenser cela, il est préférable d’augmenter les ISO si vous êtes à main levée ou d’utiliser de préférence un trépied. 

Dites-moi si cet article vous aura au moins ouvert l’esprit sur le sujet et je vous dis à très vite pour le prochain 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

9 Réponses pour “Comprendre l’ouverture en photographie”

  1. Merci pour ce petit rappel. Tout à fait d’accord sur le besoin de “maîtriser” le rapport ouverture/vitesse. Important en macro pour bien isoler le sujet.

  2. Je débute en photos, j’ai vraiment tout à apprendre et j’apprécie beaucoup vos articles qui sont accessibles pour comprendre les techniques de base. Il faut juste que je prenne le temps de regarder tous vos conseils de plus près et que je me lance ! Un grand merci à vous pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *