Il n’est pas surprenant que les images de fleurs soient extrêmement populaires de part leur beauté et qu’elles soient l’une des images préférées des photographes en herbe.

Comme il existe de nombreuses variétés, le type de photos que vous pouvez capturer variera et évoquera différentes émotions.

Voici quelques conseils pour tirer le meilleur parti de vos lilas, de vos orchidées, ou de tout autre fleur et plante que vous appréciez.

Zoomer pour plus de détails

Avec votre téléobjectif, éloignez-vous un peu et et zoomez le plus possible, vous obtiendrez ainsi de beaux effets et les détails de vos images seront très nets.

Si vous n’arrivez pas à faire correctement la mise au point, c’est que la distance entre la fleur et votre appareil photo n’est pas suffisamment grande. En effet, prenez en compte la distance minimale de mise au point qui est différente en fonction de chaque objectif. Par exemple, si la distance minimale de mise au point de votre objectif est de 35 cm, et que vous êtes à 30 cm de la fleur, celle-ci restera floue.

Zoom sur les détails d’un dahlia violet

Utiliser un objectif macro

Pour obtenir des photos de fleurs de haute qualité en gros plan, un objectif macro dédié est indispensable.

En effet, les objectifs macro ont une distance minimale de mise au point très courte ce qui vous permet de vous rapprocher énormément du sujet à photographier. Ils permettent de voir des détails impossibles à détecter à l’œil nu et donnent une nouvelle perspective intéressante aux sujets.

L’inscription “full : 0,15m” vous indique que la distance minimale de mise au point est à 15cm, ce qui permet d’être très proche du sujet tout en gardant une image nette.

Utiliser une bonnette macro

Si votre budget est trop serré pour un objectif macro, sachez qu’il existe des petits filtres appelés “bonnettes macro” qui se vissent directement sur votre objectif et qui n’ont pas rougir des objectifs macro. Au contraire, ayant moi même testé une de ces bonnettes, je vous garantie que les résultats sont vraiment étonnant pour un accessoire à moins de 100euros.

Exemple de bonnettes macro, qui agissent comme de grosses loupes devant votre objectif

Mise au point et netteté

Quelque soit votre objectif, il est préférable d’effectuer la mise au point manuellement. Idéalement, choisissez une valeur ISO basse et utilisez un trépied afin d’éviter tout flou de bougé de votre coté.

En effet, s’il y à du vent et que la fleur préfère continuer à danser, augmentez votre vitesse pour figer son mouvement ou tentez des effets artistiques (les effets ainsi créés sont parfois étonnant)

Si vous n’avez pas de trépied sur vous et que la lumière manque, n’hésitez pas à augmenter un peu les ISO et pensez à bien vous stabiliser avant de déclencher. Bref, soyez créatif et ne vous découragez jamais.

C’est flou comme c’est beau !

Le flou d’arrière plan est souvent très apprécié dans les prises de vue de fleurs. En effet, Il permet de diriger le regard directement sur le sujet principal. Choisissez une profondeur de champ peu profonde, minimum f/2.8, pour donner à votre fond un effet de “Bokeh” apaisant et éthéré. Vous pouvez consulter mon article sur le bokeh pour apprendre à le reproduire.

Focus sur une tulipe jaune avec un joli Bokeh (flou d’arrière plan)

Jouer avec l’éclairage

Lorsque vous photographiez des paysages, vous rencontrerez toutes sortes de conditions météorologiques. Les jours ensoleillés, vous devez équilibrer la luminosité du soleil. Utilisez un flash d’appoint pour éclairer le sujet et maintenir l’équilibre de l’avant et de l’arrière-plan.

L’idéal serait d’avoir un beau ciel nuageux afin d’avoir une lumière douce et homogène pendant vos prises de vue.

Vous pouvez aussi utiliser un réflecteur doré pour diffuser une lumière chaude et des réflecteurs argentés ou blancs pour refléter la lumière sur l’image. Les réflecteurs peuvent servir également de petits boucliers contre le vent.

Tester sa créativité

Vous pouvez aussi tester des ambiances très colorés ou au contraire, plus sombres et mystérieuses. Pour ces dernières, utilisez la mesure Spot en faisant la mise au point sur la zone la plus éclairée, puis déplacez vous jusqu’à obtenir la luminosité désirée. L’effet ainsi obtenu est parfois même accentué au post-traitement afin de recréer mon inspiration du moment. A vous d’être créatif et de trouver un style à apporter à votre image.

Pour tester des ambiances sombres dans votre image, le mode Spot vous sera utile

Rechercher la vie environnante

Lorsque vous photographiez les fleurs, vous pouvez aussi faire attention aux habitants des alentours afin d’essayer de les intégrer dans votre images. De cette manière, vos photos de fleurs raconteront d’autres histoires interessantes.

Coucou l’abeille ! … Oula … je crois qu’elle m’a repéré…

Essayer différents angles

Si vous souhaitez créer un intérêt supplémentaire, réfléchissez à la façon dont vous composez la photo. Rappelez-vous la règle des tiers et jouez avec les conventions en encadrant votre sujet d’un côté du cadre.

Inclinez votre appareil photo pour obtenir un point de vue intéressant et un horizon légèrement tordu. Vous pouvez également utiliser la lumière du soleil ou les ombres de façon créative.

Essayer de raconter une histoire

Lorsque votre oeil deviendra attentif aux détails, vous serez en mesure de repérer des scènes plus originales. A titre d’exemple, cette image représente pour moi le courage d’une toute petite plante, qui coûte que coûte, tente de trouver sa place dans ce monde qui lui rend la vie dure (bon ok…j’aime bien me faire des films :))

Vas-y petite plante ! Tu peux le faire !

Pour conclure

Vous l’aurez compris, photographier les fleurs ne veut pas simplement dire faire la mise au point sur une pétale. Posez-vous les bonnes questions à savoir : comment est orientée la lumière, comment gérer le flou d’arrière plan, quel autre élément intégrer dans le cadre…et essayez d’y apporter une petite touche de créativité.

Ne vous inquiétez pas si cela vous semble compliqué au début. En effet, c’est en pratiquant encore et encore que votre oeil s’habituera à tous ces détails pour améliorer vos photos. Et surtout n’oubliez pas, faire l’effort, c’est déjà progresser 🙂

Et toi photographe en herbe, dis moi si cet article t’a aidé et si tu t’es déjà planté en essayant de photographier une fleur ? 😀

A bientôt !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *