reussir_photos_ciel

Ce qui est génial avec le ciel, c’est que vous n’avez pas besoin de voyager à l’autre bout du monde pour trouver un skyscape intéressant. Selon la saison la lumière est différente, les couchers de soleil et les levers de soleil sont pleins de charme. Hormis la patience à avoir lorsque vous capturez le ciel, voici quelques conseils pour immortaliser les magnifiques ciels qui se dévoileront devant vous.

Armé d’un trépied, de votre appareil et de vos objectifs, sortez maintenant et jetez un coup d’œil vers le haut : un magnifique ciel n’attend peut-être que vous pour être photographié 🙂

Traiter avec la lumière

Lorsque vous prenez des photos du ciel, l’image finale dépend de la lumière dont vous disposez. Une journée nuageuse grise donnera des images assez ternes. A l’opposé, un ciel totalement dégagé ne donnera pas plus d’impact à votre image.

L’idéal est d’attendre le coucher du soleil ou lorsque les conditions météorologiques se dégradent. En effet, dans ces conditions le ciel peut souvent produire des teintes de bleus et des oranges forts tout en dévoilant une lumière exceptionnelle.

De manière générale, placez l’appareil photo sur un trépied et réglez le sur le mode AV ou A (priorité à l’ouverture). Utilisez un objectif grand angle et un petit f-stop (à partir de f/11) pour une plus grande profondeur de champ.

Utiliser un filtre polarisant pour les ciels bleus

Le filtre polarisant renforce le bleu profond du ciel dès la prise de vue

Le filtre polarisant permet de renforcer le contraste et rend le ciel d’un bleu plus profond. Avec lui, les nuages ressortent mieux également. Le résultat sera visible en tournant la bague de réglage pour doser l’intensité du filtre.

En pleine journée, vous n’êtes pas obligé de photographier sur trépied si vous avez un beau ciel bleu, car la lumière du soleil sera suffisante pour utiliser une vitesse d’obturation rapide.

Le filtre polarisant à deux autres effets très intéressant en photographie de paysage : il atténue le voile atmosphérique et supprime les reflets indésirables présents sur quasiment toutes les surfaces.

Photographier les levers et couchers de soleil

Le coucher du soleil vous donnera des rouges et des oranges forts. Les photos du lever et du coucher du soleil sont à privilégier pendant «l’heure dorée», qui correspond à la première ou à la dernière heure de présence du soleil dans la journée.

Coucher de soleil sur champ de coquelicots

Pour réaliser ce type de photo, utilisez un trépied et un objectif grand angle. Réglez le mode de compensation d’exposition sur -1 ou -2. La sous-exposition de la scène augmentera la saturation des couleurs. Choisissez une petite ouverture pour une plus grande profondeur de champ et attendez que le soleil se place derrière un élément (arbre, bâtiment, nuage) pour éviter un contraste lumineux trop intense.

Il faut aussi savoir que les appareils photo ne sont pas aussi aussi performants que l’œil humain. Ils ont donc beaucoup de mal à gérer les forts écarts de luminosité : c’est ce qu’on appelle la dynamique du capteur (c’est pour cette raison que votre premier plan est souvent sombre dès que vous tentez de photographier le soleil.)

De ce fait, n’hésitez pas à utiliser également un filtre de dégradé neutre, qui vous aidera à résoudre ce problème car celui-ci permet de limiter la quantité de lumière uniquement sur une zone de l’image : ici la zone exposée au soleil.

Le filtre de dégradé neutre permet d’assombrir une partie de votre image. Il est idéal pour atténuer l’éclat du soleil tout en gardant une bonne exposition sur le reste de l’image

Rechercher les nuages ​​dramatiques

Attention aux nuages ​​gris et aux orages potentiels qui approchent. Pour capturer de superbes images, vous devez rechercher le soleil qui traverse les nuages ​​et les éclaire. Sans cette lumière, les nuages ​​n’apparaîtront que comme une masse sombre. Souvent, le soleil apparaît après une tempête et la pluie. Vous ne pouvez pas contrôler le soleil, alors soyez patient et restez attentif afin de saisir le moment décisif.

Prise de vue sur la plage avec la lumière du soleil traversant un ciel sombre et nuageux

Utilisez un trépied solide en cas de vent. Réglez l’ouverture sur f / 11-f / 32 pour une profondeur de champ plus profonde et attendez votre moment.

Le ciel peut être photographié à tout moment de la journée et à tout moment de l’année. Photographier différents cieux trouvés à différentes saisons peut être une série photographique passionnante.

Zoomer à travers le ciel et les nuages

Grâce à un téléobjectif, n’hésitez pas à zoomer sur les nuages afin de capturer des textures intéressantes. Parfois, un regard plus intime et proche de la nature nous apporte beaucoup de créativité et d’inspiration et nous permet de révéler de magnifiques images. Cette prise de vue étant compliquée à faire sur trépied, il vous faudra donc tenir fermement votre appareil à la main pour éviter les flous de bouger pendant le déclenchement.

Zoomer dans le ciel afin de révéler les magnifiques textures des nuages

Capturer le mouvement des nuages

Faire une pose longue sur les nuages peut aussi créer de superbes images. Pour cela, il suffit d’utiliser une vitesse d’obturation lente sur un trépied pour capturer le mouvement des nuages tout en gardant le paysage juste en dessous totalement net. L’utilisation d’un filtre de densité neutre est obligatoire pour limiter l’entrée de lumière dans votre objectif durant la prise de vue.

Ici, la pose longue de plusieurs minutes permet d’avoir une eau brumeuse et un ciel fuyant.

Familiarisez-vous avec ce que le ciel vous offre.

Bien que nous ne puissions jamais prédire complètement la météo, le fait d’être observateur vous permettra de savoir quelle technique utiliser au bon moment afin de réussir toutes vos images de ciels. Pour ma part, j’adore scruter le ciel et les nuages pour partir à la chasse aux plus belles lumières. De plus, le ciel est partout autour de nous, ce qui fait de lui un excellent sujet pour débuter la photographie de paysage et de nature.

Et toi photographe en herbe, aimes-tu photographier le ciel ? Dis-le moi en commentaire et n’hésite pas à partager cet article 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *