Pour cette petite prise de vue, je vous explique ma démarche pour réaliser un effet de bokeh sur cette petite fleur baignée par la lumière du coucher de soleil.

Le bokeh est un terme japonais qui désigne le flou d’arrière-plan artistique crée grâce à une grande ouverture du diaphragme. Il est caractérisé par une jolie composition harmonieuse de cercles de couleurs qui entraîne souvent un sentiment de douceur à vos images.

Quel objectif pour réaliser un bokeh ?

Pour obtenir cet effet sur vos images, vous devez utiliser dans l’idéal un objectif avec une grande ouverture minimale (ex: f/2.8) qui aura pour effet de laisser entrer une grande quantité de lumière sur le capteur de votre appareil. A l’inverse, plus la valeur d’ouverture sera petite (ex : f/8, f/11) et moins le bokeh sera visible.

A contrario, si vous ne possédez pas d’objectif avec une grande ouverture, vous pouvez essayer de vous positionner de façon à laisser la plus grande distance possible entre votre sujet et son arrière plan.

Ici, l’objectif que j’avais sur moi est un 42,5mm de chez Lumix, soit un équivalent full frame de 85mm ( la focale est multipliée par 2 sur les appareils photos avec un capteur micro 4/3 ).

Celui-ci à une ouverture à 1.7, ce qui signifie qu’il peut laissé entrer beaucoup de lumière et créer un joli effet de bokeh.

Le mode priorité à l’ouverture

En terme de réglage, j’ai mis mon appareil photo sur le mode A (priorité à l’ouverture) et donc défini celle-ci sur sa plus grande valeur d’ouverture f/1.7. La valeur Iso est réglée sur la plus basse possible (la lumière naturelle était suffisante). La vitesse, quand à elle, s’est automatiquement réglée sur 1/1600ème. Largement de quoi figer le mouvement même avec une légère brise.

Image RAW de cette prise de vue.

A noter : La valeur d’ouverture sur votre boitier est normalement indiquée sur l’écran LCD ou directement dans le viseur. Elle est notée “f” comme par exemple : f/2.8.

La zone des tiers, oui ou non ?

La prise de vue terminée, j’ai tenté un recadrage sur Lightroom (logiciel de traitement d’image) pour placer mon sujet sur une zone forte de la règle des tiers car il était centré dans l’image. J’ai d’abord positionné mon sujet sur la zone forte de l’image en bas à gauche, mais j’avais trop d’espace vide en haut à droite. J’ai ensuite fais l’inverse pour le placer en haut à droite.

Les lecteurs ont aussi lu :  Photographie de paysage : les 6 erreurs à ne plus commettre
Le recadrage de mon sujet en haut à droite sur la zone forte de la règle des tiers

Finalement, dans cette configuration mon sujet me semblait trop comprimé et en manque d’air. Je l’ai donc recentré légèrement quitte à ne pas le positionner strictement sur le point fort de la zone des tiers. La règle des tiers fonctionne généralement très bien, mais rien ne vous empêche, comme ici, de vous en écarter selon vos envies.

La retouche finale pour de belles couleurs

Pour faire ressortir les ambiances ressenties lors de la prise de vue, j’ai traité cette photo dans Lightroom. J’ai commencé par déboucher légèrement les ombres, baisser la saturation de l’image et ajouté un peu de vibrance (permet de booster uniquement les couleurs ternes).

Pas besoin pour moi d’aller plus loin dans cette retouche car l’atmosphère qui se dégage de l’image est bien représentative du moment de la prise de vue. 

Photo finale de ces petites fleurs au coucher du soleil et traitées sur Lightroom

Maintenant, à vous de jouer !

Pour vous entraîner à faire ce type de photo, laissez votre appareil sur le mode A (priorité à l’ouverture) et réglez la valeur sur le chiffre le plus petit possible (par exemple f/2.8). Puis, exercez-vous quelques jours à prendre des photos dans cette configuration et rapidement votre oeil s’exercera à trouver de belles ambiances de bokeh artistiques.

Et toi photographe en herbe, tu aimes réaliser ce genre d’image ? Laisses moi un commentaire en dessous de l’article pour me donner ton avis et à bientôt pour une nouvelle photo 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *