Filet de voiture sous la lune

La vitesse d’obturation est l’une des 3 notions fondamentales à maîtriser quand on débute la photographie. Ne vous en faites pas, c’est un élément très simple à comprendre. Pour vous aider, voici un article détaillé pour vous l’expliquer en moins d’1/100s de façon claire et simple 🙂

Qu’est-ce que la vitesse d’obturation ?

Pour comprendre la vitesse d’obturation, nous allons faire un petit jeu : fermez vos yeux, puis ouvrez-les pendant une seconde avant de les refermer. C’est exactement ce que fait votre appareil photo quand vous prenez une photo. 

Continuons le jeu : refaites les mêmes gestes que tout à l’heure en ouvrant les yeux pendant 5 secondes. C’est tout ! 

Résultat : vous avez réalisé deux photos avec des vitesses d’obturation différentes. 

En photographie, nous disons que la vitesse d’obturation est le temps pendant lequel l’obturateur reste ouvert, sachant qu’elle peut varier, de quelques millièmes de seconde à plusieurs secondes, voire des minutes. 

En agissant sur cette vitesse, le photographe peut donc décider de faire une pose longue ou très rapide. Il sera donc capable de capter le mouvement de l’eau d’une cascade, ou encore figer le mouvement d’un oiseau en plein vol. Grâce à lui vous devenez le maître du temps ! C’est magique 🙂

résumé de la vitesse d'obturation en photographie

Comment peut-on modifier ce paramètre ?

Tout d’abord, vous devez bien savoir que le temps de pose s’exprime en seconde et en fraction de seconde. 

Pour modifier cette vitesse sur l’appareil photo, vous devez tout simplement tourner la molette qui se trouve en dessous du bouton de déclenchement. Pour augmenter la vitesse, il suffit de tourner la molette vers la gauche, ou vers la droite pour la diminuer. 

Pour contrôler cette vitesse, trois modes sont disponibles :

Le mode Tv (ou S) : ce mode vous permet de choisir la vitesse, et l’appareil détermine automatiquement l’ouverture et les ISO.

Le mode manuel : dans ce cas, vous devez régler manuellement les trois paramètres (la vitesse, les ISO et l’ouverture).

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment photographier la Voie lactée ?

Le mode bulbe : pour avoir un temps de pose qui dépasse les 30s, il vous faudra passer en mode Bulb et éventuellement brancher une télécommande. 

La vitesse d’obturation, temps de pose et durée d’exposition 

Emplacement de l'obturateur sur votre appareil photo

La vitesse d’obturation correspond à la durée pendant laquelle l’obturateur reste ouvert pour laisser passer la lumière. On parle aussi de deux autres notions pour évoquer le même paramètre : le temps de pose et la durée d’exposition

En modifiant la durée d’exposition, le photographe pourra doser comme il veut la quantité de lumière qui atteint le capteur. 

  • avec une vitesse lente, le capteur reçoit une grande quantité de lumière puisque l’obturateur reste ouvert longtemps ;
  • avec une vitesse rapide, le capteur reçoit donc une faible quantité de lumière ;

La vitesse d’obturation rapide 

Mouvement figé d'un oiseau en plein vol grâce à une vitesse d'obturation élevée
Un temps de pose rapide de 1/2500s à été nécessaire pour capturer cet oiseau en plein vol

En sélectionnant un temps de pose rapide, une faible quantité de lumière pénètre l’intérieur de l’objectif. Il s’agit de la formule idéale pour figer le mouvement d’un objet et photographier dans les zones extrêmement lumineuses. 

Pour contrôler la quantité de lumière qui atteint le capteur, il suffit d’utiliser les ouvertures de diaphragme maximales ou en modifiant la sensibilité ISO.

À noter que les vitesses d’obturations rapides sont très utiles pour la photographie de faune sauvage et d’oiseaux, ainsi que pour la photographie sportive. 

Pour rappel, c’est à partir de 1/60 seconde que nous considérons qu’une vitesse d’obturation est rapide.

La vitesse d’obturation lente

Filet d'étoile grâce à la pose longue en photographie
Une pose longue combinée au mouvement naturel de la terre permet de créer des effets de filés d’étoiles

Cette vitesse permet aux photographes d’avoir plusieurs effets créatifs, notamment un effet filé des phares de voiture, un effet Lightpainting, un effet de filé ou Panning, des photographies circumpolaires, des effets soyeux, un effet zooming, et bien d’autres encore. 

Pour une durée d’exposition lente, l’utilisation d’un trépied est indispensable, et cela pour éviter les « flous de bougé ».

Les 3 paramètres inséparables

Feux d'artifice pour le nouvel an à l'île de la Réunion
Pour cette image du nouvel an, j’ai assemblé plusieurs poses longues des voitures et des feux d’artifice

L’ouverture, l’ISO et la vitesse d’obturation sont trois paramètres étroitement liés. Il est donc impossible de modifier l’un des éléments cités sans influencer le résultat de la photo.

Il est donc important d’analyser la scène pour savoir si vous devez utiliser un temps de pose lent ou rapide. 

Dans le cas des photographes animaliers, la durée d’exposition doit être longue pour capter les mouvements de l’animal. Une vitesse minimale de 1/1000 est donc recommandée. 

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment réussir ses photos de fleurs ?

Pour cela, vous pouvez utiliser le mode Tv et fixer une vitesse à 1/1000. De cette façon, l’appareil photo adapte l’ouverture en fonction de la vitesse choisie. Vérifiez par la suite l’exposition de votre image afin d’adapter la vitesse ou les ISO si nécessaire.

Il est aussi possible d’utiliser le même mode pour flouter l’arrière plan. Il suffit donc de fixer l’ouverture maximale de l’objectif, pour que l’appareil calcule automatiquement la vitesse associée à la scène. Si jamais vous votre photo est floue, augmentez les ISO pour doubler la vitesse. 

La vitesse et la vision photographique

Filet d'eau d'une cascade
La pose longue permet également de créer de beaux mouvements d’eau

La vitesse d’obturation est un excellent paramètre de création artistique. Il suffit de déterminer la bonne vitesse pour la photo que vous souhaitez prendre, en fonction du résultat souhaité et des conditions de lumières dans lesquelles vous trouvez.

Ladite vitesse peut donc être modifiée pour avoir une photo surexposée ou sous-exposée, figer le mouvement ou le retranscrire. Il est aussi possible de modifier ce paramètre en fonction de la quantité de lumière disponible et le matériel utilisé. S’il y a peu de lumière par exemple, avec un trépied, il est conseillé d’augmenter la durée d’exposition pour ne pas avoir une photo avec un « flou de bougé ». 

Pour photographier un ruisseau en plein soleil et retranscrire le mouvement, il vous faut un temps de pose de plusieurs secondes. A cause de cette vitesse d’obturation lente, vous aurez une photo toute blanche (surexposée). Pour éviter ce problème, il faudra utiliser un filtre nd qui diminue la quantité de lumière reçue par le capteur

Voilà pour cet article les amis, il est donc l’heure de faire un temps de pose 🙂 et comme d’habitude, laissez un commentaire pour donner votre avis ou poser des questions ! 

Très belles photos à vous les photographes en herbe 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 Réponses pour “Comprendre la vitesse d’obturation ou le temps de pose”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *